Une piscine de déchets nucléaires entre Sancerre et Pouilly ?

Une piscine de déchets nucléaires entre Sancerre et Pouilly ?
©BSIP/UIG via Getty Images.

Comment voulez-vous profiter de l'article ?

Une info explosive : EDF aurait choisi la centrale de Belleville-sur-Loire, au sud d’Orléans, pour abriter un bassin de “d’entreposage centralisé” de combustibles usés hautement radioactifs. Selon le quotidien en ligne Reporterre.net qui révèle ce mardi l’affaire, cette centrale remplit les critères exigés par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour accueillir une telle installation. Cette piscine de désactivation de combustibles nucléaires pourrait ainsi recevoir "6.000 à 8.000 tonnes de métal lourd irradié" soit, "l’équivalent de 69 à 93 cœurs de réacteur nucléaire de combustibles brûlants et hautement radioactifs".

Dans ce dossier sensible, la discrétion est de mise. Si EDF et les autorités nucléaires cherchent bien un nouveau site pour accueillir les déchets nucléaires pour pallier au manque d’espaces d’entreposage de la Hague, leur choix ne serait pas encore arrêté selon les déclarations qu’ils ont faites aux journalistes de Reporterre.net. Quant aux élus des collectivités locales, ils ont confié ne pas être au courant du projet. Toutefois, on peut s’attendre à une vive réaction des habitants et... des amateurs de vin : la centrale de Belleville-sur-Loire se trouve entre les deux grandes AOC du Sancerre et du Pouilly fumé. En attendant la décision définitive du site, espérons que cette affaire ne tourne pas au vinaigre...

>> En vidéo - La contamination nucléaire : quelles sont les causes et les conséquences ?

>> À lire aussi - Nos centrales nucléaires sont-elles dangereuses ? Le débat

Ne ratez aucun article important de Capital.fr en vous abonnant à nos alertes. Cliquez sur la cloche rouge en bas à droite de cet écran (elle fonctionne sur les ordinateurs de toutes marques et sur smartphones Android).