Zapping politique - Nicolas Hulot accusé de harcèlement sexuel : le ministre “ne pardonnera jamais”

Zapping politique - Nicolas Hulot accusé de harcèlement sexuel : le ministre “ne pardonnera jamais”
France Inter

Comment voulez-vous profiter de l'article ?

“Je m’attendais à ce que mon exposition soit brutale… Je ne suis pas d’une grande naïveté ! Je ne pardonnerai jamais, parce qu’on a touché à mon honneur, à ma famille”, a déclaré Nicolas Hulot au micro de France Inter mardi 13 février. Le numéro trois du gouvernement, qui a porté plainte contre l’Ebdo pour diffamation, cloue au pilori le journal : “Ce n’est pas du journalisme”. Nicolas Hulot ne compte d’ailleurs pas en rester là et affirme que sa “seule réponse sera judiciaire”.

Pour rappel, le journal Ebdo avait notamment révélé qu’une femme avait déposé plainte en 2008 contre Nicolas Hulot. Les faits se seraient déroulés en 1997 selon les allégations de la victime présumée. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a confirmé quelques jours plus tard sur le plateau de BFMTV l'existence de cette plainte, classée sans suite pour cause de prescription. En revanche, il a démenti le fait qu’une ancienne collaboratrice de sa fondation l’ait accusé de harcèlement sexuel.

Ce mardi, Nicolas Hulot a toutefois vu du positif dans toute cette affaire. “J’ai reçu de ce gouvernement une telle confiance, une telle sympathie que quelque part, ça nous a rapproché les uns et les autres”, a-t-il affirmé.