Le conseil Bourse du jour : déjà valorisé 58 milliards, Hermès a-t-il encore du potentiel ?

Le conseil Bourse du jour : déjà valorisé 58 milliards, Hermès a-t-il encore du potentiel ?
Christian Vierig / Getty Images

Comment voulez-vous profiter de l'article ?

Encore une fois, Hermès n’a pas déçu. Les investisseurs ont salué mercredi les bons résultats semestriels du géant tricolore du luxe, avec un bond de 4% de la valeur (FR0000052292 - RMS). “Après la publication de son chiffre d’affaires du premier semestre et l’engagement donné par le groupe à cette occasion de maintenir ses résultats à un niveau de marge opérationnelle autour des records historiques de 34,4%, il y avait peu de chances que la publication effective des chiffres correspondants diverge du consensus”, relève Invest Securities.

Ainsi, le résultat opérationnel du sellier diffusé ce jour pour le premier semestre a progressé de 5,9%, à 985 millions d’euros, et confirme la stabilité de la marge à 34,5% - hors profit immobilier exceptionnel de 53 millions. Dans le même temps, la capacité d’autofinancement s’établit à 849 millions d’euros, en hausse de 7%. Après distribution ordinaire et paiement d’un dividende exceptionnel de 521 millions, la trésorerie du groupe diminue faiblement, pour passer de 2,9 à 2,7 milliards, indique la société de Bourse.

>> Notre service - Un test pour connaître son profil d’épargnant et bénéficier d’un conseil d’investissement en ligne, gratuit et personnalisé

“Relativement lisse, cette publication n’appelle pas de commentaires spécialement éclairés. Le sellier reste sur une dynamique de croissance stable et régulière, mais on aimerait sans doute, au vu des multiples de valorisation affichés, une trajectoire un peu moins contrôlée et une gestion encore plus dynamique de la marque en se référant à l’exemple de LVMH, sans même parler de Gucci Group”, regrettent les analystes d’Invest Securities. “Rien ne nouveau du côté des perspectives, où le sellier se contente de réitérer des objectifs de croissance qualitatifs ambitieux, au niveau de la croissance du chiffre d’affaires”, ajoutent-ils.

>> Rejoignez notre Club des boursicoteurs

Sur la base de l’objectif de cours moyen des analystes (source Bloomberg) - 483 euros -, l’action est toutefois jugée chère (elle cote 547 euros, soit une capitalisation boursière de 58 milliards d’euros, à l’heure où nous écrivons ces lignes) ! Son potentiel de baisse ressort ainsi à 12%. Il faut dire que le groupe se paie 39 fois les profits attendus pour 2019, pour un rendement des dividendes inférieur à 1%.

>> Notre service - Testez notre comparateur de comptes-titres pour passer vos ordres de Bourse au coût le plus bas

>> En vidéo - Luxe et artisanat : Hermès essaime ses savoir-faire en Charente

>> Ne ratez aucun article important de Capital.fr en vous abonnant à nos alertes. Cliquez sur la cloche rouge en bas à droite de cet écran (uniquement sur ordinateur et smartphones Android).