Bon plan déco : nos adresses pour relooker son intérieur

Bon plan déco : nos adresses pour relooker son intérieur
Ambiance Zara Home

Comment voulez-vous profiter de l'article ?

Le coin déco des grandes enseignes

Avec leur force de frappe, les géants de la mode ont débordé de leur territoire pour développer des collections maison. Ainsi H&M Home et Zara Home, outre quelques magasins physiques dédiés, ont des sites Internet efficaces et une offre souvent renouvelée.

Collaborations pointues

Primark, le phénomène irlandais qui marie prix bas et top de la tendance, n’est pas en reste et consacre un espace à la déco dans ses dix magasins. Ne délaissez pas pour autant Monoprix et suivez de près ses collaborations pointues !

On y va pour acheter quoi ?

Privilégiez les basiques que vous souhaitez renouveler : coussins, plaids, assiettes à dessert… Et attendez-vous aussi à craquer sur un petit vide-poche ou le panier en osier pile dans le ton de la saison.

Lampe, Primark, 8 €. Verres, Zara Home, 4,99 € et 5,99 €.

Les ventes privées en ligne

Si on ne présente plus Vente Privée, il faut néanmoins rappeler que la déco y occupe une belle place. La plupart des marques, accessibles ou premium, y proposent leurs gammes avec des réductions de 40 à 70% (Jardin d’Ulysse, Descamps, Gien…).

Grands noms à prix d’amis

Deux autres sites se sont spécialisés dans la vente privée de déco : Westwing et The Cool Republic. Une fois inscrite, vous aurez accès à leurs ventes et à leur catalogue de marques séduisantes (Bloomingville, Petite Friture…).

On y va pour acheter quoi ?

Si vous n’êtes pas pressée, c’est le moyen idéal pour changer sa vaisselle, renouveler son linge de bain ou trouver un joli cadeau à offrir en faisant de belles affaires. Attendez patiemment la vente qu’il vous faut.

Coussin, Ferm Living, 79 €. Cactus doré, Bloomingville, 55 €. 

Les petites perles scandinaves

Inconnu il y a encore quelques années, le nom d’Hema sonne aujourd’hui comme celui du royaume des menus plaisirs à prix doux : carnets, petite vaisselle colorée, jolis vases…

Craquer sans se ruiner

Mais en plus d’avoir changé notre rapport à la petite déco, cette brillante étoile du Nord – Hema vient des Pays-Bas – a montré le chemin à deux pépites danoises : Flying Tiger et Søstrene Grene. Ces deux nouvelles enseignes ont en commun une offre colorée et gaie qui n’attaque pas le porte-monnaie. Guettez leur ouverture près de chez vous.

On y va pour acheter quoi ?

Comme chez Ikea, on y vient sans besoin particulier... et on repart avec un sac rempli de petits achats coup de cœur !

Ambiance Sostrene Grene. Pot, FlyingTiger, 2 €.

Les nouveaux hard-discounters

Ils s’appellent Centrakor, Stokomani ou Action et sont installés dans des zones commerciales périphériques. Ces magasins au look peu avenant sont imbattables sur les prix et poussent comme des champignons. Notamment Action, le dernier de la bande, qui vient de dépasser les 300 points de vente en France.

Peu de marques permanentes

Tous fonctionnent par arrivage, pour vous encourager à revenir régulièrement. De rares marques s’y exposent, comme Atmosphera avec ses designs bien pensés, présente chez Centrakor.

On y va pour acheter quoi ?

Des petits éléments de déco pour une fête ou un mariage (guirlandes lumineuses, photophores, petits vases…), ou des compléments de vaisselle à prix défiant toute concurrence.

Fauteuil, Atmosphera, 99 €. Miroir, Atmosphera, 59 €

Et les magasins de déstockage, ça vaut la peine ?

On vous a déjà parlé du magasin Ligne Roset à Bagneux, ou de la boutique Descamps (baptisée Texaffaires) près de l’Hôtel de Ville de Paris ? Outre ces bonnes adresses en centre-ville qu’on s’échange discrètement, la France regorge de magasins d’usines qui continuent d’attirer les chasseurs de bonnes affaires.

Anciennes collections

Si certains centres commerciaux dédiés (Usine Center, Vallée Village, Marques Avenue…), récemment rénovés, ont pu décevoir, vous y trouverez toujours les anciennes collections ou seconds choix des grandes griffes avec une décote de 30 % en moyenne. La marque Villeroy & Boch compte ainsi huit magasins « outlet » dans toute la France, tandis que Guy Degrenne a plusieurs « Factory ». Certains avancent masqués, comme Alexandre Turpault qui glisse ses produits déstockés derrière l’enseigne Le Cotonnier. A noter : l’opération devient particulièrement juteuse en période de soldes…

A lire aussi :

Une nouvelle déco pour zéro euro : nos idées malines

Canapé IKEA : un modèle modulable signé Tom Dixon

Déco maison : quelle est la couleur idéale pièce par pièce ?