Jeux vidéos: les femmes enfin à l’honneur dans les prochaines super productions

Jeux vidéos: les femmes enfin à l’honneur dans les prochaines super productions

Comment voulez-vous profiter de l'article ?

L’un des plus grands salons de jeux vidéo au monde, l’E3, a été l’occasion pour les développeurs de présenter les prochaines grosses sorties de l’industrie du jeux vidéo . Des jeux qui pour beaucoup mettent les femmes au premier plan.

 

L’édition 2018 de la grand messe du jeu vidéo, l’E3, vient de se terminer. Les studios et les éditeurs y ont présenté leurs jeux à venir, des projets qui cette année font la part belle aux femmes. Parmi les exemples les plus évocateurs nous pouvons parler d’Assassin’s Creed Odyssey. Le dernier-né de la licence à succès d’Ubisoft laissera le choix au joueur entre un personnage masculin, Alexios, ou féminin, Kassandra. Un changement de sexe qui n’influence pas les caractéristiques du personnage. Une première pour la licence, habituée à mettre en avant des personnages masculins charismatiques. 

 

 

D’autres éditeurs on fait le choix de ne laisser au joueur que la possibilité de jouer une héroïne. Outre des personnages indétrônables comme Lara Croft qui rempile une nouvelle fois dans Shadow of the Tomb Raider, certaines licences traditionnellement masculines prennent un nouveau tournant et proposent uniquement un personnage féminin à jouer. C’est le cas du très prometteur Gears 5, cinquième opus de la série Gears of War, qui met en scène Kait, une femme forte et déterminée, tout aussi apte que ses prédécesseurs masculins à massacrer les locustes, les ennemis du jeu. 

 

 

L’industrie du jeu vidéo avance petit à petit sur la place qu’elle accorde aux femmes dans ses jeux, mais les résistances restent nombreuses. Avant même le début de l’E3, l’affiche du jeu de guerre Battlefield V, représentant une soldate, avait provoqué l’indignation d’une partie des fans de la franchise. 

Certains gros studios de développement comme l’Américain Naughty Dog n’ont pas hésité à affirmer leur ouverture. La bande-annonce du très attendu jeu The Last of us Part II présente Ellie, l’héroïne du jeu, embrassant une autre jeune femme, Dina. Dans la scène de danse précédant leur baiser, Ellie s’interroge : « Je ne suis qu’une fille, pas une menace ». Un fait qui semble encore difficile à comprendre au sein de certains cercles masculinistes

 

 

A lire aussi >>> De plus en plus de viols dans les jeux vidéo

A lire aussi >>> Sois belle et tais-toi : le féminisme au cinéma, c’est pas gagné